MORT's collaboration with Raised by Wolves

We discussed with MORT about his collaboration with Raised by Wolves // Nous avons discuté avec MORT à propos de sa collaboration avec Raised by Wolves:

You combine drawing, painting and woodworking to make your artwork. How did you decide to use these mediums?
It sounds cliché, but like many artists, I started drawing when I was a kid. For the wood, it has always been a part of my life growing in the country. I have a bachelor’s degree in Fine Arts and a professional training in woodworking, so the link for me was obvious. I have been working on shaped canvases for a long time now. It gives the liberty to overcome the regular shaped canvas and really let my characters live freely in the space. For this mix media thing, my art has always been more illustrative, so the mix between painting and bold outlines is really necessary for me.

Tu combines le dessin, la peinture et le travail du bois pour créer tes pièces. Qu’est-ce qui t’a amené à employer ces médiums?
Ça va sonner cliché, mais comme plusieurs artistes, j’ai commencé à dessiner quand j’étais jeune. Pour le bois, ça a toujours fait partie de ma vie. J’ai un baccalauréat en beaux-arts et une formation professionnelle en travail du bois, alors le lien entre les deux s’est fait de manière plutôt évidente. Je travaille depuis longtemps sur des toiles qui n’ont pas de formes habituelles, cela me donne plus de liberté et laisse mes personnages prendre leur espace. En ce qui concerne la combinaison de différents médiums, mon art a toujours été plus illustratif, mélanger la peinture et les contours plus gras, c’est vraiment nécessaire pour moi.

In your bio, you mentioned that you take some cues from pop culture (90’s rock bands), Renaissance art and illustration. How did you fall upon these themes and how do they interest you?
It’s what I like and what surrounded me for a long time. It’s the music I grew up to, the comics read, and the imagery I built my universe around. As for the Renaissance art inspiration, it really helps the characters I draw to have a different feel, a more profound meaning and to work with different symbols.

Dans ta bio, tu mentionnes que tu t’inspires de la culture pop (le rock des années 90), l’art de la Renaissance et l’illustration. Pourquoi as-tu choisi de travailler autour de ces thèmes et de quelle manière t'intéressent-ils?
C'est ce que j’aime et ce qui m’entoure depuis longtemps. C’est la musique avec laquelle j’ai grandi, les bandes dessinées que j’ai lues et l’imagerie autour de laquelle j’ai construit mon univers. Quant à l’inspiration venant de l'art de la Renaissance, elle aide les personnages que je dessine à avoir un sens différent, une signification plus profonde et elle me permet également de travailler avec différents symboles.

There’s a lot of animal’s depiction in your artwork, what’s your relation to nature and these characters?
What interests me the most in animals in art is the symbolic they have and the myths they’re associated to. It’s also how they can add many layers of meaning just by their presence.

Il y a beaucoup de représentations d'animaux dans tes œuvres, quelle est ta relation avec la nature et ces personnages?
Ce qui m'intéresse le plus chez les animaux en art, c'est le symbolique qu'ils ont et les mythes auxquels ils sont associés. C’est aussi comment ils peuvent ajouter beaucoup d’autres sens simplement par leur présence.

What’s your view on collaborations between art and clothing?
When I was a kid, the first art I was into was the skateboard graphics. In the 90’s, the way you dressed, especially which logos you wore, was almost the only way to show the world what you were into and it helped you find your tribe. I could say clothing brands first got me into art, I think it’s a good medium to broadcast art to the youth.

Quelle est ta vision par rapport aux collaborations entre l’art et les vêtements?
Quand j'étais jeune, la première forme d’art qui m’a intéressé, c’était les designs sous les planches à roulettes. Dans les années 90, la manière dont on s’habillait et spécialement les logos qu’on portait étaient presque la seule façon de montrer au monde qui nous étions. Cela nous permettait de trouver un groupe auquel nous appartenions. Je pourrais dire que ce sont les marques de vêtements qui m’ont amenée à m’intéresser à l’art et je pense que c’est un bon moyen de diffusion pour les jeunes.

Photo : Johannes Höhn aka @pangea

You did some custom artwork for the RBW x Reebok GORE-TEX event. How did you go about mixing the brand’s ethos and your own aesthetic? Was it difficult or did it flow naturally?
It came naturally for me because I have always been a fan of the brand and found that I relate to their aesthetics and designs. I find the name Raised by Wolves alone very poetic and inspiring. The art that followed have basically came from that phrase alone. It came instinctively to built a loose narrative supported by four characters whose essential link are the colors blue, white and black just like the RBW x Reebok GORE-TEX shoes.

Tu as créé des oeuvres spécialement pour l'événement RBW x Reebok GORE-TEX. Comment es-tu arrivé à mélanger l'éthique de la marque et ton esthétique? Était-ce difficile ou est-ce que ça s’est fait naturellement?
C'est venu naturellement pour moi, parce que j'ai toujours été un admirateur de la marque et qu’il y a des liens entre mon esthétique et la leur. Seulement le nom Raised by Wolves est très poétique et inspirant. Les œuvres que j’ai créées sont pratiquement inspirées de cette phrase à elle seule. Ça s’est fait de manière instinctive pour moi de créer un narratif ouvert autour de quatre personnages qui ont comme lien principal les couleurs des souliers RBW x Reebok GORE-TEX, soit le bleu, le blanc et le noir.

← Older Post Newer Post →