Kayla Buium's paintings of Nuknuks

 

Kayla Buium is an emerging artist and illustrator from Toronto. She is best known for her character the Nuknuk who parodies the absurdities of the human race. Over the last year, she has participated in an artist residency in Berlin which gave her the freedom to further develop her work. She now studies drawing and painting at OCAD University.

//

Kayla Buium est une jeune artiste émergente de Toronto. Elle est notamment connue pour son personnage Nuknuk qui parodie les absurdités de la race humaine. Au cours de la dernière année, elle a participé à une résidence d'artistes à Berlin, ce qui lui a donné la liberté de développer son travail. Elle étudie maintenant le dessin et la peinture à l'Université OCAD.

For those who don’t follow your Instagram account (@addictedtomonsters), tell us about who you are and the art you make:
I guess technically I'm an illustrator, but i’ve been in denial of it for a long time because I paint and draw all my work. To break it down, I have these characters called the “Nuknuks” and I use them as a way to parody humans in society. I want people to laugh and become self aware at how ridiculous humans are. I don't really stick to one theme or narrative, I hop around from anything from environmental issues to dreams.

Pour ceux et celles qui ne suivent pas ton compte Instagram (@addictedtomonsters), parle-nous un peu de toi et de ton art:
Je suppose que techniquement, je suis une illustratrice, par contre je l'ai toujours dénié, parce que je peins et dessine toutes mes oeuvres. J'ai ces personnages appelés les "Nuknuks" et je les utilise comme un moyen de parodier les humains dans la société. Je veux que les gens rient et prennent conscience que les humains sont ridicules. Je ne m'en tiens pas à un seul thème ou à un seul récit, je fais le tour de tout, des problèmes environnementaux jusqu’aux rêves.

 

What was the progression for you in terms of your artwork - when did you develop this style?
I started doing more illustrated works about four years ago. I wrote a graphic novel after a rough breakup. The style was influenced by Tim Burton and the comic “Johnny the Homicidal Maniac”. About half way through, I started drawing monsters which inspired my Instagram name @addictedtomonsters. Eventually I developed the Nuknuk character and decided to stick with it. The Nuknuk itself really developed over the last two years. This year I think I finally broke into the style I use today. I figured out how to communicate a clear narrative in one image which always satisfies exactly what I’m thinking about.

Quelle a été la progression pour vous en ce qui a trait à la création de vos œuvres - quand avez-vous établi ce style?
J'ai commencé à faire des œuvres illustrées il y a environ quatre ans. J'ai écrit un roman graphique après une rupture amoureuse assez brutale. Le style a été influencé par Tim Burton et la bande dessinée "Johnny the Homicidal Maniac". À peu près à mi-chemin, j'ai commencé à dessiner des monstres qui ont inspiré mon nom sur Instagram @addictedtomonsters. Finalement, j'ai développé le personnage de Nuknuk et j'ai décidé de m'en tenir à lui. Nuknuk s'est développé au cours des deux dernières années. Cette année, j'ai finalement établi le style que j'utilise aujourd'hui. J'ai compris comment communiquer un récit clair dans une image qui satisfait toujours exactement ce que j’imagine.

Have you had any formal fine art training?
I went to an art high school in Toronto. I actually just started my first semester at OCADU in drawing and painting. I think I’m going to switch into illustration. 

Avez-vous suivi une formation artistique formelle?
Je suis allé à un lycée artistique à Toronto. Je viens de commencer mon premier semestre à l'OCADU en dessin et peinture. Je pense que je vais changer de programme pour me concentrer sur l'illustration.

What is the process of making your artworks?
My life is often very cinematic, so I end up over philosophies mundane things like going the laundromat or meeting new people. In these moments i’d get a flash of an image in my head and then I write it on my phone. Once I actually sit down to draw, I already have an idea of what the room will look like, typically based off some retro interior design that I’ve seen. Once I get the basics of the idea down, I add as many details that help convey the same theme, but in different ways. 

Quel est votre processus de création?
Ma vie est souvent très cinématographique, je finis par philosopher sur des choses mondaines, comme aller à la laverie ou rencontrer de nouvelles personnes. C'est dans ces moments qu'une image se crée dans ma tête, ensuite je la prends en note sur mon téléphone. Une fois que je m'assois pour dessiner, j'ai déjà une idée de ce don à quoi ressemblera la pièce. L'arrière-plan est souvent inspiré d'un design d'intérieur rétro. Une fois que j'ai les bases de mon idée, j'ajoute des détails qui l'aident à la transmettre de différentes manières.

Is there anyone or anything standout who has influenced your creative practice?
Polly Nor, Suess, Bosch, street art, black work tattooing, the punk scene, modern illustration, psychadelic music, the garage rock scene in Toronto, interior design from the 60’s and 80’s.

Y a-t-il quelqu'un, ou quelque chose de marquant, qui a influencé votre pratique?
Polly Nor, Suess, Bosch, le street art, le tatouage noir, la scène punk, l'illustration moderne, la musique psychadelique, le garage rock à Toronto et le design d'intérieur des années 60 et 80.

What hurdles have you had to conquer as a female artist in Canada?
Honestly, I’m pretty privileged, I don't feel as if I’ve ever been marginalized because I am a female Canadian artist yet. I typically don’t post pictures of myself on social media because I’d rather promote my art than a selfie. So I may have dodged any misogony because some of my followers may not even realize I am a girl. If anything, I have a lot more opportunity to present work because there are a lot of female centred art platforms in Canada that reach out to me because I fit their demographic. If anything, you should ask the Nuknuks instead about their hurdles. They get discriminated on a regular bases for their ugliness and saggy boobs. They’re pretty confident about it, but people can still be pretty mean.

Quels obstacles avez-vous dû surmonter en tant qu'artiste féminine au Canada?
Honnêtement, je suis plutôt privilégiée, je n'ai pas l'impression d'avoir été marginalisée parce que je suis une artiste féminine au Canada. En général, je ne publie pas de photos de moi-même sur les médias sociaux, parce que je préfère promouvoir mon art plutôt qu'un selfie. J'ai peut-être évité la misogynie parce que certains de mes abonnés ne réalisent probablement même pas que je suis une fille. Au contraire, j'ai l'occasion de présenter mon travail parce qu'il y a beaucoup de plateformes artistiques axées sur les femmes au Canada. Elles me rejoignent, parce que je corresponds à leurs caractéristiques démographiques. Vous devriez plutôt demander aux Nuknuks quels sont leurs obstacles. Ils sont souvent discriminés pour leur laideur et leurs seins pendants. Ils sont assez confiants à ce sujet, mais les gens peuvent toujours être méchants.

What other key things have you learnt and what do you feel you haven’t learnt and want to learn about in terms of exhibiting or selling your art?
I’ve learned a lot about marketing and social media. I feel like the biggest things that I learned in order to get me to this point is to invest in yourself and make art instead of hanging out with friends. When it comes to selling your work you’ve got to know your market in order to know what kind of work will sell. My demographic doesn't have a few thousand dollars to spend on a painting, even if they really like it. So I try to make my work more accessible to everyone. I do this by making t-shirts, zines, buttons, patches, stickers, prints posters; or anything that will allow people to get a piece of those big expensive paintings without breaking their wallet. I don't think art should be exclusive to the elite, my art is about the common guy so thats who I make it for.

Quels autres éléments clés avez-vous appris? Au contraire, quels éléments ne connaissez-vous pas ou aimeriez-vous apprendre à propos de l'exposition ou de la vente d'art?
J'ai beaucoup appris sur le marketing et les réseaux sociaux. Les choses les plus importantes que j'ai apprises afin de m'amener ou j'en suis sont d'investir en soi et de faire de l'art à la place de traîner avec des amis. Quand il s'agit de vendre son travail, il faut connaître son marché afin de savoir quel type de travail se vendra. Mon groupe démographique n'a pas quelques milliers de dollars à dépenser pour une peinture, même s'ils l'aiment vraiment. J'essaie donc de rendre mon travail accessible à tous. Je fais ça en faisant des t-shirts, des zines, des épinglettes, des patches, des autocollants, des affiches, ou n'importe quoi qui permettra aux gens d'obtenir un morceau de ces grandes peintures sans casser leur porte-monnaie. Je ne pense pas que l'art devrait être exclusif à l'élite, mon art est sur le commun des mortels, c'est aussi pour lui que je le fais.

How do you feel about self promotion and what do you think young artists should do in terms of promoting their work?
I have a love-hate relationship with self promotion. You gotta do it because if you aren't completely confident in yourself while telling the world about it, who else will? At the same time it can feel like youre an egomaniac, but you need to see past that. I think on social media its easy to self promote, because people follow you because they want to see what you're up to. If they were annoyed by it, they wouldn't follow you. In real life it’s a little more tricky because you don't choose who you meet. I think that if you have good intentions than it will diminish the bad stigma of self promotion. My intentions are often about making connections, not about getting a new fan. My self promotion in real life looks like this. When I meet new people I ALWAYS give them a sticker. This way, one more person knows about my art, and they got a cool free piece of art. It’s a good trade off. My biggest tip to other artists is to make a sticker and give it out to people. Put them on street signs and bathroom stalls. It’s the best way to get noticed. Another way I self promote is by making myself into an art icon. Recently I made a jean jacket and put a big patch of one of my paintings on the back. A lot of people have commented on it or started following me because of it. In some ways I've turned myself into a walking billboard, but I see it more that I am embracing the brand. Like I said before, if you aren't completely confidence about your self, then no one else will be. But if you own it, then people will buy into the brand you’ve made for yourself.

Que pensez-vous de l'autopromotion? Avez-vous des conseils pour les jeunes artistes qui souhaitent promouvoir leur travail?
J'ai une relation amour-haine avec l'autopromotion. Tu n’as pas le choix de le faire, sinon qui d’autre le fera? Tu dois avoir confiance en toi. En même temps, on peut se sentir égocentrique, mais il faut voir plus loin. Je pense que sur les réseaux sociaux, il est facile de se promouvoir, les gens nous suivent parce qu'ils veulent voir ce qu’on fait. Si ça les agaçait, ils ne nous suivraient pas. Dans la vraie vie, c'est un peu plus complexe, parce qu’on ne choisit pas toujours qui on rencontre. Je pense qu’avec de bonnes intentions, ça diminue la mauvaise perception de l'autopromotion. Mes intentions sont souvent de créer des liens, pas d'avoir un nouveau fan. Mon autopromotion dans la vraie vie ressemble à ceci: quand je rencontre de nouvelles personnes, je leur donne TOUJOURS un autocollant. De cette façon, une personne de plus connait mon art, et ils ont une œuvre gratuite. C'est un bon compromis. Mon plus grand conseil aux artistes est de fabriquer un autocollant et de le donner aux gens. Mettez-les aussi sur les panneaux de signalisation et les cabines de toilettes. C'est le meilleur moyen de se faire remarquer. Une autre façon est de confectionner une icône avec son art. Récemment, j'ai créé une veste en jean et j'ai mis une grande pièce d'une de mes toiles sur le dos. Beaucoup de gens ont commenté ou commencé à me suivre à cause de ça. C'est comme si je m'étais transformée en un panneau d'affichage ambulant, mais je vois plutôt ça comme une manière d'embrasser la marque. Comme je l'ai déjà dit, si on n’a pas complètement confiance en soi, personne d'autre n’aura cette confiance pour nous. Mais si on l’est, les gens achèteront notres marque.

What are the stand out things you notice in young women or men who have generated a massive following and business out of their artwork?
It’s hard to say because I don't know these people personally. I would say from an outsiders perspective, there is a large amount of honesty behind these pages. I see a lot of artist who are really open with their mental health, so we don't have them pretending their lives are perfect, which is humanizing. I see artists who stand by everything they make. I see artists who have made their art into an aesthetic by embracing their brand. @Mrdoodle is a New York artist who is always wearing a suit covered in his doodles. Every artist is different, but the ones who are successful seems to be the same people who believe and don't doubt themselves.

Quelles sont les choses remarquables chez les jeunes femmes ou les hommes qui ont généré un suivi massif et des affaires hors de leur œuvre d'art?
C'est difficile à dire parce que je ne connais pas ces personnes personnellement. Je dirais d'un point de vue extérieur qu'il y a beaucoup d'honnêteté derrière ces pages. Je vois beaucoup d'artistes qui sont très ouverts avec leur santé mentale, donc nous ne leur faisons pas prétendre que leur vie est parfaite, ce qui est humain. Je vois des artistes qui soutiennent tout ce qu'ils font. Je vois des artistes qui ont fait de leur art une esthétique en embrassant leur marque. @Mrdoodle est un artiste new-yorkais qui porte toujours un costume couvert de ses dessins. Chaque artiste est différent, mais ceux qui réussissent semblent être les mêmes qui croient et ne doutent pas d'eux-mêmes.

What are the ways you see artists use instagram to their advantage, is there anyone who has done something that you thought was really standout and that you wanted to do for your own social media?
I just want to say that instagram has completely changed the art world. Before instagram, you needed some elitist rich white art guy to discover you and tell all his elitist friends about you. If you were never discovered by this ONE particular guy with ONE particular kind of taste then you would never make it as an artist. Now, on social media you are in control of that power. By making good work, promoting yourself and buying ad space, you can work up to that point without the help of big galleries. Now artist can sell their own work through their websites and they can get supported through Patreon. Instagram has redefined the art world.

Comment voyez-vous les artistes utiliser Instagram à leur avantage? Y-at-il quelqu’un qui a fait quelque chose que vous pensiez être vraiment hors du commun et qui vous a inspiré pour la gestion de vos propres réseaux sociaux?
Je veux juste dire qu'Instagram a complètement changé le monde de l'art. Avant Instagram, vous aviez besoin d'un riche homme élitiste blanc pour vous découvrir et parler de vous à tous ses autres amis comme lui. Si vous n'étiez jamais découvert par ce type particulier, avec un genre de goûts particulier, alors vous ne réussissiez jamais en tant qu'artiste. Maintenant, sur les réseaux sociaux, vous détenez ce pouvoir. En faisant du bon travail, en vous faisant de la promotion et en achetant des espaces publicitaires, vous pouvez travailler sans l'aide de grandes galeries. Aujourd'hui, l'artiste peut vendre son travail à travers ses propres sites Web et ils peuvent être soutenus par Patreon. Instagram a redéfini le monde de l'art.

You have an exhibition at the Letter Bet on November 3rd, can you tell us about what you are creating for it?
The work you will see at The Letter Bet is stuff I’ve made over the last 9 months. Lots of paintings, lots of original drawings and even a sculpture or two.

Vous avez une exposition à La Lettre Bet le 3 novembre, pouvez-vous nous parler de ce que présenterez?
Le travail que vous verrez à La Lettre Bet est quelque celui que j'ai produit au cours des 9 derniers mois. Beaucoup de peintures, beaucoup de dessins originaux et même une ou deux sculptures.

← Older Post Newer Post →