Chris Dyer presents Rebirth

Don't miss the opening of Chris Dyer exhibition at The Letter Bet - Friday, May 4th from 18:00 to 21:00 // Ne manquez pas le vernissage de l'exposition de Chris Dyer à La Lettre Bet - Le vendredi 4 mai de 18h à 21h:

Why did you title your exhibition « Rebirth ?»
Well, in this exhibition I will show a few of my newer paintings that have expressed my inner process of evolution, from the past year. A part of that process involved a lot of suffering and the feeling of killing a darker part of me. Though that shadow-mind-ego self can never fully die (it seems), I feel like I depowered it quite a bit and have been born into a new chapter of my life. I am still at the beginning of this, but grow stronger into this new self every day. My goal is to be fully empowered, so I can serve humanity to the best of my abilities, without bullshit getting in the way.

Pourquoi avez-vous intitulé votre exposition « Rebirth ?»
Eh bien, dans cette exposition, je vais présenter quelques-unes de mes plus récentes peintures, lesquelles expriment mon processus d'évolution interne de la dernière année. Une partie de ce processus a impliqué beaucoup de souffrance et j’ai eu le sentiment de tuer une sombre partie de moi-même. Bien que ce personnage de l'ombre, de l'esprit et de l'ego ne puisse jamais complètement mourir (semble-t-il), j'ai l'impression de l'avoir beaucoup mis de côté et d'être enfin passé à un nouveau chapitre de ma vie. J’en suis toujours au début de ce processus, mais je me sens plus fort chaque jour. Mon but est d'être pleinement rétabli, afin de pouvoir servir l'humanité au meilleur de mes capacités, sans que des conneries m’arrêtent en chemin.

What are the sources of inspiration behind these new paintings?
It depends on the painting. I painted them in different places like the States, Vienna, Amsterdam, Peru, Brazil, and Australia. The energy of those lands definitely influenced each piece. For example, the Vienna piece "Shadowwork" is very dark, as that place was for me, as I went through a big depression there. Then the piece "The Ultimate Spiritual Warrior" was done on tour around the States (California, Oregon, New Jersey, etc.) and finished in Amsterdam. It has a more hopeful vibe, an angelic archetype of the energy I’m trying to achieve once my self-work is fully activated.

Quelles-sont les sources d’inspirations derrière ces nouvelles peintures?
Ça dépend de la peinture. Je les ai peintes à différents endroits dans le monde, comme les États-Unis, Vienne, Amsterdam, le Pérou, le Brésil et l'Australie. L'énergie de ces lieux a définitivement influencé chaque pièce. Par exemple, la pièce créée à Vienne "Shadowwork" est très sombre, car cet endroit l’était pour moi. J'ai traversé une grande dépression là-bas. Puis la pièce "The Ultimate Spiritual Warrior" a été entamée lors d’une tournée aux États-Unis (Californie, Oregon, New Jersey, etc.) et terminée à Amsterdam. L’ambiance de cette œuvre est plus optimiste. Il s’agit d’un archétype angélique de l'énergie que j'essaie de réaliser une fois que mon travail personnel est pleinement activé.

Can you tell us more about your process of self-realization?
Well, once again, different things depending of the time and place. These days it’s staying alone at home working, after too much travelling, but also meditating, doing chi gung, eating healthy, etc. When I was in Peru, it was more about power plant diets and Ayahuasca ceremonies. When I was in Australia it was about dealing with the intense energy of that land, as I serve people at festivals and workshops. When I was in Brazil, it was about having to break up with a girl I really loved, in order to be by myself and grow stronger from that harder place. Etc. It’s a daily practice of observation, feeling, making mistakes, learning and trying to become the best person possible. I want to act from my soul self, not my ego and that is a daily battle.

Pouvez-vous nous parler de votre processus de réalisation de soi?
Eh bien, encore une fois, ça implique différentes choses dépendamment du moment et de  l'endroit. Ces jours-ci, je reste seul à travailler à la maison à travailler, après avoir beaucoup voyagé. Je fais aussi de la méditation,  du chi gung, je mange sainement, etc. Quand j'étais au Pérou, j’étais sur les régimes énergétiques et les cérémonies ayahuasca. Quand j'étais en Australie, je faisais face à l'énergie intense de cette terre, en servant les gens dans les festivals et les ateliers. Quand j'étais au Brésil, j’ai rompu avec une fille que j'aimais vraiment. Je voulais être seul et de devenir plus fort en profitant du fait que j’étais à un endroit plus difficile. C'est une pratique quotidienne qui implique de l’observation, de ressenti des choses, de faire des erreurs, d'apprendre et au final, d'essayer de devenir la meilleure personne possible. Je veux agir avec mon âme, pas de mon ego et ça devient une bataille quotidienne.

How have rituals influenced your creative expression?
For me, rituals are a way to bring attention to the present. My mind likes to dwell on the past or have anxiety about the future. But the present is usually pretty ok, even good. Doing a rap'e (tobacco snuff) mini ceremony can wake me up to my true self, so I can act from that place. Then ayahuasca ceremonies is similar but in a totally bigger proportion, like remembering who I am in this lifetime, and what I’m supposed to do and be. A server. My art is just a reflection of whatever I’m going through.

Comment les rituels ont-ils influencés votre créativité?
Pour moi, les rituels sont un moyen d'attirer l'attention sur le présent. Mon esprit aime s'attarder sur le passé ou créer de l'anxiété face à l'avenir. Le présent est plutôt correct en général. En fait, il peut même être bien. Participer à une mini-cérémonie du rap'e (tabac à priser) peut m’aider à me recentrer sur moi-même, donc je suis souvent apte à créer à partir de ce moment. Les cérémonies de l'ayahuasca sont similaires, mais prennent plus d’ampleur. Par exemple, elles me permettent de me rappeler qui je suis dans cette vie et ce que je suis censé faire. Un serviteur. Mon art est juste une réflexion de tout ce que je traverse.

Can you briefly describe your experience with the kambo frog sessions?
Sure. Kambo is an amazonian frog which has a skin secretion to protect itself from the sun. That secretion has a poisonous reaction to humans, yet ultimately very healing. You burn holes into your arm and then place that "venom" on the wounds, which then gets into your system and makes you violently ill, usually making you throw up (and sometimes shit) for 45 minutes. It is a huge release of toxins lodged in your deepest corners and boost your immune system, making you younger. I have done it with my Peruvian shaman a few times around the world, like in Russia, where he introduced it to me. But then I was in Thailand a month ago and this german kambo practitioner gave me a full on dosage (12 points, instead of my usual 4). I pretty much thought I was going to die, in a way I did. But I was able to release so much both physically and emotionally. It was hard, but I felt so much better after! Some people don’t really get why I put myself in positions of suffering in order to find my happiness, and that’s ok. I guess the easy road has less evolution to it and I’m not here in this lifetime to waste time and cruise. I want to heal, get strong and do my work to the best of my capacities.

Pouvez-vous nous décrire brièvement votre expérience avec les sessions de grenouilles kambo?
Bien sûr. Le kambo est une grenouille amazonienne qui sécrète un poison pour se protéger du soleil. Cette sécrétion est toxique pour les êtres humains. Par contre, l’empoisonnement qu’elle cause se résorbe plutôt rapidement. Pour en faire l’expérience, vous devez brûler des trous sur la peau de votre bras et déposer des gouttes du venin sur les plaies. Le poison va pénétrer dans votre système et vous rendra violemment malade. Il peut vous faire vomir (et parfois chier) pendant 45 minutes. Au final, ça permet de dégager les toxines et stimuler votre système immunitaire. Ça vous rend plus jeune. Je l'ai fait avec mon chaman péruvien à plusieurs endroits dans le monde, comme en Russie, où il me l'a d’ailleurs introduit. Il y a un mois, j'étais en Thaïlande et ce pratiquant de kambo allemand m'a donné un dosage complet (12 points, au lieu de mes 4 habituels). J'ai pensé que j'allais mourir. D’une certaine manière, je suis mort. Ça m’a permis de me libérer tant physiquement qu'émotionnellement. C'était difficile, mais je me sentais tellement mieux après! Certaines personnes ne comprennent pas vraiment pourquoi je me mets dans de telles situations afin de trouver mon bonheur et je comprends. Je suppose que la route la plus facile est moins évoluée et je ne suis pas dans cette vie pour perdre du temps. Je veux guérir, devenir fort et faire mon travail au meilleur de mes capacités.

You’ll be releasing limited edition silkscreen prints at the opening of the exhibition. Can you tell us more about it?
Yes, that is true. One of the cool factors of doing a solo show at The Letter Bet gallery, is that they also do silkscreening at the back. Since a lot of my work is pretty graphic, I’ve had some good results with silkscreen prints and am stoked to release a Limited Edition of 40, signed and numbered, of my "World Alien" image. The planet has the shape of a fetus being reborn in it, so it goes with the theme of Rebirth. Usually my l.e. prints go for 100$, but I want to keep them cheap at 40$ in this occasion. We'll also have a handful of t-shirts made for this too, so don’t miss out.

Vous ferez le lancement de sérigraphies en édition limitées le soir du vernissage de l’exposition. Pouvez-vous nous en parler un peu plus?
Oui c'est vrai. Un des bons côtés d'une exposition solo à La Lettre Bet, c'est qu'ils font aussi de la sérigraphie sur place. Comme une grande partie de mon travail est assez graphique, j'ai obtenu de bons résultats en sérigraphie. J’en profiterai donc pour lancer une édition limitée de 40 tirages, signés et numérotés, de mon image "World Alien". La planète à la forme d'un fœtus qui naît, donc ça correspond bien avec le thème de l’exposition. Habituellement, mes tirages coûtent 100 $, mais pour l’occasion, ils seront seulement 40 $. Nous aurons également quelques t-shirts, alors ne manquez pas ça.

← Older Post Newer Post →